Stephan Buxin

Liège 1909 – Paris 1996

Né à Liège (Belgique) le 24 décembre 1909, Stephan Buxin affirma très tôt sa vocation de sculpteur. Dès l’âge de 15 ans, il entre à l’Académie royale des Beaux Arts de Liège et, sur le conseil de son maître, le sculpteur Georges Petit, il s’installe à Paris en 1930. Il rejoint l’atelier de Paul Landowski à l’École nationale des Beaux Arts. Admis dans le cercle des artistes parisiens, il se lie d’amitié avec Charles Despiau et Robert Wlérick qui lui ouvrent les portes des plus grands salons.
Stephan Buxin travaille la pierre et surtout le marbre. Son habilleté lui permet de pratiquer la taille directe, y compris pour des œuvres monumentales. Il modèle aussi la terre et, à partir de 1979, il explore les techniques de la cire. Le dessin (crayon, sanguine, sépia, pointe d’argent et pastel) occupe une place privilégiée dans son travail.
L’œuvre de Stephan Buxin transmet son amour de la vie et son émotion devant la beauté de la nature. L’eau, le mouvement, la joie de vivre à travers la jeunesse et l’enfance sont des thèmes très représentés.
« Si je pouvais caractériser ma façon de voir la sculpture, je dirais que je crois que la seule et éternelle source d’inspiration est l’admiration totale de la nature et que le but de l’art est d’exprimer ces moments d’admiration avec le plus d’intensité et de sincérité possible. » S. Buxin 18-1-1980
L’œuvre sculptée de Stephan Buxin se décline depuis la médaille jusqu’à la sculpture monumentale, en passant par le buste et les figures en pied.